VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

Amicale des Pêcheurs d'Antioche Bienvenue sur notre site

3° Assises Nationales de la Plaisance et des Pêches de loisirs en mer.

Les ports

Trois Fédérations de ports représentés autour de cette table ronde.
  • Le public fait remonter les points suivants:
  • Une réglementation inadaptée, parfois ignorée
  • Des usagers pas écoutés, souvent ignorés
  • Les CLUP et CLUPIPP
    • Ils ne sont pas toujours en place
    • Ils sont peu considérés.
  • Les listes d’attente clientélisme et passe droit.
Les représentants des Ports nous font part de leurs attentes en ce qui concerne le respect des obligations des plaisanciers.
Ils ne semblent surtout pas prêts à donner des pouvoirs aux usagers, donc aux payeurs en finalité.
Il y a une telle demande qu’a ce jour ils ont des atouts en main. Mais les choses évoluent en Manche par exemple.
La situation risque de s’inverser.
Dans certains ports, les choses avancent, cela dépend aussi de leur statut. (communal, intercommunal, régional...)
Réflexion annexe et hors Assises.
Les budgets qui servent in fine à déterminer les facturations, incluent parfois des charges de remboursement de capital de prêt , ayant servis à acquérir du foncier et à bâtir des infrastructures de long terme, plus de 30 ans et plus.
Que tout ce qui concerne le fonctionnement, le renouvellement des petits investissements de court et moyen terme (jusqu’à sept ans) soient pris en compte, parait normal. Mais faire supporter à un locataire précaire (un an renouvelable), la charge de l’investissement et /ou des remboursements du foncier et/ou des  infrastructures est discutable, du fait de la durée de vie de ces acquisitions, souvent plus de 50 ans.
Ajoutons à cela certains financements toxiques et/ou à remboursements progressifs, et vous aurez un cocktail
détonnant à appliquer à la redevance annuelle.
D’où l’importance des représentations des usagers dans les instances des ports et à leur action.

Liens

HAUT