VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

Amicale des Pêcheurs d'Antioche Bienvenue sur notre site

3° Assises Nationales de la Plaisance et des Pêches de loisirs en mer.

Le poids économique de la filière

 
Il nous ai présenté une étude de la Fédération des industries Nautiques (FIN) réalisée en 2015 sur la région Bretagne (de Saint-Malo à Vannes).
 
Il a été répertorié pour cette seule région qui représente environ 23% des emplacements portuaires.
 
La Plaisance au sens large (tout ce qui touche au bateau, sans être professionnel) concerne pour cette région :
  • 7440 emplois
  • 2000 acteurs économiques
  • un CA direct de 1,0 milliard d’euros
  • un CA indirect de 0,75 milliard d’euros
  • avec trois pôles :
    • L’industrie
    • Les ports
    • Les sports
 
Sur le plan national
Les chiffres sont les suivants
  • Volume d’affaire de plus de 15 milliards d’euros environ
  • 7 millions de pratiquants pour près de 3 milliards de CA direct générés que pour la pêche.
 
Pour mémoire : le prix de revient du kilo de poisson péché par les amateurs, se situe vers 200 à 250 euros.
 
Quand on aime on ne compte pas.
Mais quand même, toute cette économie qui tourne avec nos investissements, ne mérite t elle pas un peu de considération et d’écoute ???
 
Quelques chiffres autres pour alimenter vos réflexions.
Suivant une source du ministère de l’écologie solidaire du 29/9/2016.
  • Les plaisanciers étaient 13 millions.
  • Les immatriculations augmentent d’environ 12000 unités par an.
  • 473 ports maritimes sont destinés à l’accueil de ces navires.
  • La France est le premier constructeur de bateaux de plaisance en Europe, le second du monde.
 
La flotte des navires de plaisance est de plus d’un million d’unités, dont 74,6% sont des navires à moteur et 75,2% ont une taille inférieure à 6 mètres.
 
La filière nautique, production, distribution et services. C’est 5100 entreprises, un CA global de 4,26 milliards d’euros et 45000 emplois (chiffres Fédé Indust Nautique 2013/2014).
 
72% de la production de navires est destinée à l’exportation, essentiellement vers des pays de l’UE et les USA.
 
D’où l’importance des décisions des instances européennes pour l’avenir de cette filière.
 
Nous parlerons de l’activité des ports dans un autre atelier. En 2012, c’était déjà plus de 394 millions de CA et 2800 emplois.
 
De l’analyse de tous ces chiffres une évidence se fait jour : La plaisance et la pêche de loisirs en mer représentent un impact économique et social qui semble échapper à nos dirigeants et interlocuteurs politiques.
 

Liens

HAUT