VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

CRÉER COMPTE

Le matériel

Le choix et la puissance des cannes

Je voudrais essayer de vous expliquer de manière simple (mais ce n’est pas évident) les différentes actions et puissances des cannes. Ne pas confondre action et puissance. Sans vouloir prétendre qu’il faut une canne différente pour chaque type de pêche, c’est un peu cela quand même car une canne bien adaptée à votre pêche et à votre morphologie vous procurera plus de plaisir et surtout vous évitera trop de fatigue, on est là pour se détendre que diable.

Les différents types d’action :

  • Les cannes d’action de pointe :

La canne est assez raide, et n’est sensible que sur la dernière partie du scion, lorsque vous vous battez avec un poisson elle ne plie que sur le dernier quart. Ce sont les cannes recommandées pour la pêche aux leurres de surface modernes, le moindre mouvement du poignet se répercute sur l’action du leurre.

  • Les cannes d’action semi parabolique :

La canne est plus souple, moins brutale. Elle travaille environ sur la moitié de sa longueur, elle nécessite moins d’effort pour le lancer et permet de travailler un poisson plus en douceur, c’est la canne recommandée pour la pêche à soutenir en bateau.

  • Les cannes d’action parabolique :

Cette canne est très souple, on l’appelle souvent « queue de vache » ou « nouille » elle travaille sur la totalité de sa longueur. Elle n’est utilisable que pour certaines pêches aux appâts naturels car en raison de sa souplesse elle permet des lancers lointains sans abîmer les appâts fragiles. C’est la canne excellente par exemple pour la pêche au flotteur avec des crevettes vivantes beaucoup pratiquer en Bretagne nord.

Les puissances des cannes.

Vous vous êtes souvent demandées ce que voulez dire les puissances inscrites sur les cannes, quelque fois c’est en grammes d’autres fois en livres, mais attention ce sont des livres anglaises soit 453 gr en abrégé LB.

Dans le système métrique français où l’on s’exprime normalement (c’est la puissance dynamique)  les deux chiffres indiquent la plage de poids que vous pouvez lancer sans risque que cela soit un leurre ou un poids. Exemple une canne 10/40 gr permet de lancer des poids de 10 à 40 gr, ce qui ne veut pas dire qu’elle lancera aussi bien un 10 gr ou un 40 gr. En fonction de son action, de votre morphologie et de votre façon de lancer elle lancera plus ou moins loin. Un conseil en fonction de la pêche envisagée choisissez toujours votre canne avec une marge de sécurité.

Notre époque étant ce qu’elle est, certains continuent d’utiliser des termes anglais pour la puissance des cannes, cela permet, parait-il d’avoir l’air intelligent, pour moi c’est surtout faire preuve de snobisme qui n’a pas lieu d’exister dans la pêche.

Par exemple sur une canne carpe vous voyez souvent 2,5 lb ou 3 lb. Qu’est ce que ça veut dire ? La puissance en livres (anglaises je le rappelle) donne le poids nécessaire pour que lorsque l’on passe un fil dans tous les anneaux de la canne le scion se trouve à 90° par rapport au talon (c’est la puissance statique) Exemple pour une canne de 3 lb cela signifie qu’il faut un poids de 1359 gr pour que le scion soit à 90° par rapport au talon. Cela ne veut pas dire qu’elle cassera après, ni qu’elle est capable de lancer 1,359 kg. Pour savoir ce qu’elle peut lancer sans risque il y a une formule approximative : divisez par 20 soit 68 gr mettez 50% en plus et en moins ce qui donne  34 à 102 gr. Une canne de trois livres peut donc en théorie lancer de 30 à 100 gr environ.

En ce qui concerne les cannes de traîne ou « stand up » la puissance s’exprime aussi en livres anglaises et le calcul est le même, toutefois compte tenu de la résistance de ces cannes qui sont virtuellement indestructibles, la puissance est à prendre en compte uniquement en fonction de la résistance du fil que vous voulez utiliser car c’est lui qui encaisse tous les combats grâce à son élasticité et de toute manière il cassera avant la canne.

Rappel : une canne plus puissante ne permet pas de lancer forcement plus loin, cela dépend de votre façon de lancer, du diamètre du nylon utilisé, de la qualité du carbone de la canne, de la qualité des anneaux, du moulinet, en fait c’est un ensemble qu’il faut s’efforcer de marier le mieux possible, ce n’est pas simple et explique aussi les différences de prix sur les cannes.

Exemple pour les cannes à leurres on en trouve d’excellentes à partir de 75€ et jusqu’à 750€ soit un rapport de 1 à 10. J’ai eu en mains récemment de nouvelles cannes japonaises Tenryu Mégabass et Smith c’est vrai que c’est un plaisir, mais c’est un peu comme les voitures il y a les Clio et les BMW série 7, elles marchent bien toutes les deux, tout dépend de votre budget, mais entre nous les bars s’en moquent un peu, si vous leur maniez bien un leurre adapté sous le nez ils mordront sans s’occuper de la canne.

Ne prenez pas des cannes trop puissantes et n’utilisez pas du nylon trop gros, vous y perdrez en plaisir, je vous rappelle quelques records réalisés sur ligne fine. -Raie Pastenague de 37 kg prise à Arcachon sur fil de 8 kg -Requin nourrice de 76 kg pris en guinée Bissau sur fil 10 kg

Et sans aller si loin le congre de 12,750 kg de Jean Claude Barillou pris en 2002 à St Denis d’Oléron lors du concours spécial ligne fine sur fil 22/100. Comme vous le voyez ce n’est pas nécessaire de pêcher gros, un frein bien réglé est plus important.

Allez, j’espère vous avoir un peu aidé à comprendre les mystères des cannes, mais un dernier conseil, ne vous prenez pas trop la tête, l’important c’est de sentir bien avec son matériel, mais pour les puristes et passionnés je reste à leur disposition pour de plus amples renseignements techniques.

HAUT